EVOLUTION NATIONALE : Le programme de dépistage du cancer du sein se modernise

Du 25 au 30 janvier 2015

Dans son communiqué du 6/04/2017, Marisol Touraine ministre de la santé, annonce la modernisation du programme de dépistage du cancer du sein.

« Toutes les femmes, quel que soit leur âge ou leur niveau de risque, bénéficieront désormais d'un suivi personnalisé, mieux coordonné et impliquant davantage le médecin traitant. Le nouveau programme lancé dès à présent, renforce l'information de toutes les femmes et prévoit la mise en place de deux consultations dédiées à la prévention et au dépistage du cancer à 25 ans et à 50 ans. »

 

ICI Consulter le Plan d'action du Ministère


NOUVELLES RECOMMANDATIONS : Frottis anormaux

Vous êtes médecin gynécologue,
Vous êtes un médecin généraliste réalisant des frottis cervicaux
Vous êtes concerné(e)s !

De nouvelles recommandations pour la prise en charge d'un frottis anormal ont été publiées par l'Institut National du Cancer. L'INCa s'est appuyé sur l'expertise de nombreuses sociétés savantes pour cette parution affichée depuis Mars 2017. Faire avant tout un test HPV suite à un frottis ASC-US (*) ou une colposcopie pour un frottis LSIL (**), voici deux des modalités redessinées.

Vous pouvez Télécharger ICI des modalités synthétisées.

L'ensemble des recommandations est consultable sur le site de l'INCa (Consulter les référentiels INCa ICI)

 

(*) ASC-US Atypical squamous cells of undetermined significance (Cellules malpighiennes atypiques de signification indterminée)
(**) LSIL Low-grade squamous intraepithelial lesion (Lésion malpighienne intro-épithéliale de bas grade)

  

 

COTATION DU FROTTIS EN CABINET : Consultation + examen

Au 1er juillet 2017, le frottis réalisé en cabinet par le médecin généraliste dans le même temps que la consultation, sera coté à 37,46 euros.

Le cumul des honoraires de l'acte de prélèvement cervico-vaginal (JKHD001) avec ceux de la consultation sera possible à 100 % à compter du 1er juillet 2017. "Ce prélèvement n'est pris en charge qu'une fois tous les trois ans, dans le cadre du dépistage du cancer du col utérin, après la réalisation de 2 frottis cervico-utérins annuels normaux chez les femmes de 25 à 65 ans, selon les recommandations de la HAS de juillet 2010." 
Extrait du Journal Officiel du 17 juin 2017

 


+ D' ADENOMES AVANCES avec le test Immunologique

Efficacité : le taux de découvertes de polypes à risques a augmenté après 2 ans de remise des tests à leur patients par les médecins de l'Isère.

Le test immunologique, qui a remplacé l'Hémoccult en novembre 2015, est plus performant. Le taux de découvertes de polypes à risques a augmenté avec :

=> 4,6 fois plus chez les femmes
=> 5,3 fois plus chez les hommes

En 2015, 35 000 Isérois et Iséroises ont fait ce test ; après un résultat positif, 1 300 ont réalisé des coloscopies ayant permis de trouver 471 adénomes avancés (polypes susceptibles d'évoluer en cancer) et 121 cancers dont 48 % (soit près de la moitié) à un stade précoce.
La participation au dépistage colorectal en Isère (2015 - 2016) de 41 %, bien qu'une des plus élevées en France (29 %) nécessite malgré tout une augmentation significative pour faire baisser la mortalité due au 2ème cancer le plus fréquent.

 

Haut de page | Menu haut | Menu Bas | Pages distantes