Suivez nous sur facebook

Questions Réponses

Questions-Réponses

Questions-Réponses

 

 

 

Y a-t-il des conditions particulières à respecter pour la réalisation du test de dépistage de sang dans les selles?

-> OUI, il est préférable de réaliser le test en dehors d'une période de traitement par aspirine, anti-inflammatoire, vitamine C ou Fer.

 En revanche, les traitements pris en continu (traitement préventif cardio-vasculaire ou traitement d'une affection rhumatismale chronique) ne doivent pas être interrompus pendant la réalisation du test.

Pour les femmes, il est conseillé de faire le test en dehors de la période des règles.

 

 

Quelles précautions prendre pour effectuer le prélèvement ?

->  Il est nécessaire de faire ses selles ailleurs en utilisant le dispositif de recueil de selles fourni avec le test ou un pot de chambre ou une cuvette. Attention, les selles ne doivent pas entrer en contact avec de l'eau, de la javel ou de l'urine. Utiliser ensuite les éléments du test (batonnet, sachets plastique, enveloppes). Le test doit avoir été utilisées et envoyé dans un délai de 24heures. Il est nécessaire de le réaliser pour être lu sous une semaine. Vous pouvez le conserver si nécessaire au réfrigérateur ou dans un envoi frais. Envoyer le test de suite après réalisation en utilisant l'enveloppe T (gratuite) pour analyse.

 

 Est-on concerné par le test de dépistage quand on a fait une coloscopie depuis moins de 5 ans ?

-> Non. Si vous effectuez des coloscopies régulièrement pour une surveillance des maladies de l'intestin (polype, cancer, inflammation chronique) ou pour antécédents familiaux, vous n'avez pas à faire le test. Pensez à informer l'ODLC de la date de votre dernière coloscopie.

Cependant, si vous avez fait une coloscopie indépendamment d'un suivi régulier, le test pourra vous être proposé dans un délai de 5 ans.

 

 

La présence de sang dans les selles, découverte lors du test peut elle etre due à des hémorroïdes ou à mon alimentation ?

-> Non. Le test est conçu pour ne pas déceler le sang trop frais comme le sang hémorroïdaire. Il en va de même pour le sang trop digéré, présent par exemple après un repas au boudin. 

Haut de page | Accueil | Accès presse | Mentions légales | Contact / Newsletter | Plan du site